Au début de la sortie de la première version du Raspberry Pi j’avais testé XBMC, et j’avais trouvé la solution peu stable et peu performante.
Depuis la sortie de la version 2 du Raspberry Pi j’ai de nouveau tenté l’expérience qui s’est avérée très concluante. Le principale inconvénient de cette board pour ce type d’utilisation c’est qu’il manque un bouton On/Off et un récepteur infra rouge pour piloter l’interface avec une simple télécommande.

Le matériel

Raspberry Pi 2 et son boîtier

Le boîtier est spécifique pour recevoir la carte fille RemotePi Board Plus 2015, il y a une découpe spéciale pour le bouton On/Off et il est transparent pour l’infrarouge.

Raspberry Pi 2 et son boîtier

La carte fille RemotePi Board Plus 2015

Cette carte fille sert à la fois à l’alimentation de la solution, de bouton On/Off et de récepteur infrarouge.

Vous trouverez des informations techniques générales cette board ici

carte fille RemotePi Board Plus 2015 - Vue bouton On/Off

carte fille RemotePi Board Plus 2015 - Vue connectique

carte fille RemotePi Board Plus 2015 - Vue infrarouge

Alimentation

Lorsque que la carte RemotePi Board Plus 2015 est connectée aux Raspberry Pi 2 il y a 2 connecteurs USB Micro-B, il faut alimenter le Raspberry Pi en l’alimentant par la carte RemotePi Board Plus 2015, étant donné que c’est elle qui va contrôler l’alimentation.

carte fille RemotePi Board Plus 2015 - alimentation

carte fille RemotePi Board Plus 2015 - bouton On/Off gros plan

Télécommande

La télécommande n’est pas très fonctionnelle, et pour le moment je ne peux allumer le Raspberry Pi qu’en appuyant sur le bouton On/Off. Idem le bouton On/Off de la télécommande n’est pas programmé pour lancer un shutdown. Autre point on peut aussi ajouter un clavier sans fil (cf photo). Il est possible d’utiliser une télécommande Logitech Harmony. Par contre l’extinction par appui du bouton On/Off fait un shutdown propre, mais il faut bien suivre la documentation (cf plus bas).

Télécommande et clavier sans fil

La partie soft

OS: openelec + XBMC

J’ai utilisé le système Openelec qui inclue XBMC et que l’on peut télécharger ici. Il faut bien prendre l’image pour le Raspberry Pi 2 (ARMv7 Builds - RPi2 ARMv7 quad core models (Model B 1024MB)).

Configuration pour la prise en compte de la board RemotePi

Pour fonctionner il est nécessaire de configurer le système pour qu’il puisse prendre en charge la RemotePi Board Plus 2015 et aussi la télécommande.

Il est important de bien upgrader le firmware de la carte RemotePi Board Plus 2015, la documentation est ici.

Toute la documentation pour installer la carte sur le Raspberry Pi 2 et toutes les opérations de réglages du système se trouvent ici (en anglais).

Dans mon cas j’ai suivi l’installation relative à Openelec, mais d’autres systèmes sont aussi supportés.

Coût de la solution :

Ce sont les prix que j’ai payés en mars 2015, il est possible que les prix aient varié depuis. A noter que les frais de port ne sont pas inclus. Et je n’ai aucune action chez aucun des deux fournisseurs ;-).

matériel Fournisseur prix (arrondis)
Raspeberry Pi 2 Kubii 40€
carte mémoire Kubii 9€
Alimentation Kubii 9€
Acrylic Case for RemotePi Board Plus 2015 MSL Digital Solutions 8€
Remote control MSL Digital Solutions 5€
RemotePi Board Plus 2015 MSL Digital Solutions 20€
Total :   91€

Conclusion

La solution tourne depuis plusieurs mois sans aucun souci, l’interface est extrêmement fluide, le Raspberry Pi boote en moins de 10 sec. Le système est stable également, j’ai d’ailleurs réalisé un upgrade d’Openelec sans aucun problème. C’est une bonne alternative aux produits fermés que l’on peut trouver dans le commerce (pour un prix équivalent), ce n’est malheureusement pas fonctionnel “Out of the box” car il faut mettre malgré tout mettre les mains dans le cambouis pour que cela fonctionne.